Cit’action n° 7 : « L’important, c’est d’aimer »

Version définitive Formation aux techniques de l'improvisation

J’emprunte aujourd’hui le titre du film poignant d’Andrzej Zulawski (1975, avec Romy Schneider et Jacques Dutronc) en guise de citation pour agir.

Cette citation peut sembler angélique dans un contexte professionnel. En matière de communication, vos interlocuteurs seront plus enclin à vous faire confiance s’ils sentent que vous voulez leur bien.

Vouloir le bien de l’autre. Le bien des autres. Voilà une définition opérationnelle de l’amour qui reste la forme la plus inexplorée, la plus insaisissable mais aussi la plus puissante de la communication.

 

 

Les stratégies de communication et le story-telling sont loin d’être inutiles. Ce sont des outils précieux pour formuler un projet et le transmettre.

Pour autant, ils tournent à vide, pire encore, ils décrédibilisent leurs utilisateurs s’ils ne sont pas animés par une volonté authentique de contribuer positivement au bien de l’autre, des autres.

Lorsque Robert Greanleef défendit dans les années 70 la notion de « Servant leader-ship » priorisant la notion de service et faisant valoir que chacun peut contribuer à changer le monde, on lui ria au nez.

Aujourd’hui, sa pensée est étudiée dans toutes les « business schools » et animent l’esprit de multiples sociétés comme American Airlines ou Starbucks.

On ne trompe pas un animal.

On peut manipuler un client, un public, un peuple. Mais pas longtemps.

Et lorsque la confiance est morte. Aucune communication, fût-elle brillante, ne peut y remédier.

C’est une évidence oubliée. L’important, c’est d’aimer.

Adresse

10 rue de Penthièvre
75008 Paris, FRANCE
+33 (0)6 11 85 42 78

Déclaration d’existence

datadock

N° 754191975

Obtnu auprès de la direction régionale du travail, de l’emploi et la formation profesionnelle (Préfecture d’île de France)

CONTACTEZ-NOUS

12 + 5 =