Citaction n°23 : « Le visionnaire est le seul réaliste » Federico Fellini

Version définitive Le visionnaire est le seul réaliste

Il est des problèmes qui se résolvent grâce à une analyse rationnelle. Il suffit de mobiliser son intelligence analytique pour trouver la solution. Parfois, il est nécessaire d’arbitrer entre deux colonnes, celles des avantages et celles des inconvénients, pour décider.

Mais il est des circonstances où la réflexion ne suffit plus. Ou au contraire, le fait de rationaliser devient contre-productif. On coupe les cheveux en quatre. Plus on découpe ce qui pose problème, plus la solution nous échappe.
C’est alors que seule la vision peut nous aider.

La vision est une faculté intellectuelle qui procède d’une faculté sensible : la vue.

La vision nous permet de mobiliser simultanément notre intelligence rationnelle et notre intelligence émotionnelle. Elle réconcilie notre cerveau droit et notre cerveau gauche. Nos aptitudes intellectuelles et notre perception sensible.

Malraux disait de l’intelligence qu’elle était « la faculté de mettre les choses en rapport ».

Fellini, et tout son cinéma en témoigne, cherchait à « rendre visible ce fil mystérieux et invisible qui relie les choses entre elles ».

Et c’est en effet une des grâces de l’artiste que de le voir et de le faire voir. Mais il est donné à chacun de nous d’activer cette faculté, de laisser émerger cette vision, ce guide intérieur.

 

Dans un article de la « Harvard business review » Ram Charan, l’un des plus éminents conseillers de chefs d’entreprise, affirme que la force des dirigeants dont les sociétés sont dynamiques vient de ce qu’ils résistent à la tentation d’avoir toujours plus d’infos, de « datas » pour décider.

« Ils désamorcent la complexité en allant au cœur du problème, sans superficialité. Et tout cela sans perdre de vue le client ».

C’est tout l’art de la synthèse qui est la petite sœur de la vision.

Certes, l’information est fondamentale pour discerner et gouverner mais il arrive un moment où cette course à l’information devient vaine et contre-productive car elle nous coupe de la réalité qui est toujours plus riche, ambivalente, complexe, nuancée, mystérieuse, imprévisible que ce que la seule raison raisonnante peut nous en dire.

Le meilleur moyen d’échapper à ce piège est donc de revenir à la vision. Il ne s’agit pas de disqualifier la raison mais de la remettre à sa place.

« Le fou est celui qui a tout perdu sauf la raison » disait Chesterton.

Notre époque désorientée manque cruellement de vision. Nos ordinateurs surpuissants sont incapables de nous en proposer une.

Or « un peuple sans vision est un peuple qui périt » nous dit la Bible.

Et vous, quelle est la vision que vous avez de votre entreprise, de votre avenir, de vous-même ?

Peut-être qu’un coaching pourrait vous aider à l’accueillir, à la clarifier et à la désencombrer de ce qui la rend impossible ou décourageante. Car ultimement, comme le dit le Fellini, le Maestro, la vision doit être réaliste. Et vous inciter à la mettre en musique, en image, en action. Motore ! Azione !

 

Recevez nos futures publications

:

Adresse

10 rue de Penthièvre
75008 Paris, FRANCE
+33 (0)6 11 85 42 78

Déclaration d’existence

datadock

N° 754191975

Obtenue auprès de la direction régionale du travail, de l’emploi et la formation profesionnelle (Préfecture d’île de France)

CONTACTEZ-NOUS